Comment s'inscrire aux courses            Comment charger des photos et écrire un descriptif de course

 

Le programme 2020 peut être téléchargé depuis ce bouton

Pointe Ronde

Pointe Ronde, ou presque (24 juin 2018)

L'annonce est alléchante : découvrir le sentier caché des rhododendrons, qui n'est pas sur la carte, et un sommet qui a chipé le nom de la (moins élevée) pointe voisine.

Au fil de la montée, dans les pas de Georges-Emmanuel, on se répartit les tâches. Bernard a déjà la casquette de chauffeur, il s'en contente volontiers. Sylvia prend les photos : tapis de rhododendrons prêts à fleurir, orchis vanillés, arnica et grassettes « insectivores », elle ne sait plus où donner de l'objectif. Alessandro, une fois son sandwich XXL dévoré, cadre le selfie du groupe. Et Françoise hérite du compte-rendu de cette journée idéale pour la randonnée, par les crêtes herbeuses, les petits lacs ferreux ou vert-de-gris, les névés rosés par « le sang des glaciers ». Ce sont des algues qui ont résisté à l'hiver sous le manteau de neige, germé et migré vers la surface grâce à leur flagelle et coloré la neige. Après 3 heures et demie de montée, le sommet nous offre une vue plongeante sur le glacier du Trient. Plus loin, on reconnaît les Aiguilles Dorées, le Chardonnet, les Muverans, les Dents-du-Midi. Le Cervin est caché par les nuages. Vraiment ? on reviendra… pour vérifier…

Françoise